Blandy Mathieu

Artiste peintre

Si ma peinture ne vaut rien, ma vie ne vaut rien !

Blandy dans l'atelier et la galerie

Une artiste à la fois raisonnée et baroque, forte et poétique: c’est cela, Blandy.

Blandy Mathieu expose dans son atelier et sa galerie Mistral de Saint-Mard. Elle expose également à « L’Escalier », un établissement de Virton. Question posée à Blandy Mathieu dans son atelier et sa galerie Mistral de Saint—Mard où elle expose jusqu’au 21 décembre: « Etes—vous d’accord qu’on vous compare à une impératrice byzantine sortant de vos tableaux ? » Réponse de l’artiste : «Oui. mais je peux également en sortir chaussée de sabots. » Cela dit, Blandy n’est pas contre le liseré doré qui ferait ressortir la forme de ses sabots et qui se marie avec bonheur avec le rouge des tableaux déclinés sous toutes ses nuances. « Le rouge est la couleur de la passion. Le rouge est aussi la couleur de l’esprit. Quant au doré, c’est en quelque sorte la paillette, l’enluminure de mon message. » Car une nouvelle fois, passion et esprit sont au rendez-vous des tableaux qu’elle propose aux regards avides des visiteurs, lors de sa traditionnelle exposition de fin d’année. «j’aime ces beaux moments de l’hiver. Des’moments propices à toutes les formes de cultures. Moments propices aussi, ces expositions de peintures lorsque l’œil privé de la lumière du soleil va la chercher dans mes toiles. Des moments en fait de fébrilité heureuse.» Et qu’est-ce qu’ils transposent bien en mots ces propos, la démarche picturale d’une artiste aussi forte que poétique, aussi raisonnée que baroque, aussi accueillante qu’engagée.

Construite autour de ma peinture

Passé la porte, de la « Galerie Mistral », le visiteur comprend qu’il a traversé le miroir, que l’espace n’est pas créé par les murs, mais bien par les toiles qui y sont accrochées. « Ma maison est construite autour de ma peinture. » C’est un espace d’accueil, d’intimité où dans lequel j’espère que le visiteur se sent agréablement absorbé. » Et c’est vrai que passé la porte,une agréable démesure libère le regard de toute attache matérielle. De quoi ressentir fortement l’impression d’être dans les œuvres. Ou plutôt dans une œuvre à facettes multiples dont les teintes chaudes rehaussées de dorures expriment aussi bien le velours coloré de l’amour, de la passion, de la paix qu’un violent rejet du racisme, de l’exclusion. Un message du mot, du texte, traité en pur graphisme qui ajoute au message pictural.

La mesure de la démesure

Et que dire de plus sinon qu’une nouvelle fois, Blandy Mathieu surprend un regard qui a cependant reconnu la patte de l’artiste. Une, nouvelle fois, entre grands et petits formats, la magie de sa démesure étonne, interpelle, séduit et rassure aussi le visiteur qui a retrouvé le regard premier de son enfance, celui qui ouvre toute grande la porte du beau.

Du côté de « L’Escalier »

Blandy Mathieu expose également à l’Escalier, un établissement de la Grand-Rue de Virton.

Accueillie qu’elle y est par Éric Beaucamp. « Une personne très sensible. Je pense qu’il accepte mes tableaux parce qu’ils sont en phase avec la structure même de l’établissement. »

Et c’est vrai qu’il y a plus qu’un air de famille entre les toiles de Blandy et la déco qui s’articule, qui se déroule autour d’un escalier. De quoi aller, marche après marche, de découverte en découverte.

« C’est un endroit très beau, un endroit magique qui, comme chez moi, semble s’être construit autour de sa déco, de son éclairage, de sa musique, de mes toiles », dit Blandy Mathieu. Bref, faut-il vous préciser que Blandy y a laissé une bonne partie de son cœur d’artiste. Un cœur qui bat dans des toiles toutes au bonheur de vivre dans cet espace et qui semblent dire les mots de celle qui les a créées. «J’aime bien quand on m’aime.» Et ces toiles, comme Blandy, de remercier Éric, leur « gardien du temple » (www.restoescalier.be)

Galerie Mistral, rue d’Harnoncourt 40, Saint-Mard (063/58 25 72).

Georges Van Den Ende, L’Avenir, 8/12/2008

Une des grandes artistes de la région

J’ai toujours bien aimé les peintures de Blandy. Et cela depuis 1970, quand elle exposait à la galerie Artvision de Virton et que je ne peignais pas encore. Pour moi, c’est une des « vraies », -une des « grandes » artistes de la région. Son art est puissant. Il véhicule un message très fort, mais aussi débordant de poésie. Chaque fois qu’elle expose, c’est une nouvelle facette de sa créativité qu’elle exprime. Pour moi,c’est une des meilleures artistes de la province et je regrette que sa renommée ne soit pas encore plus grande.

Gérard GRIBAUMONT, Artiste-peintre, Virton